J’avais trois ans

J’vous averti tu suite, le texte qui suit n’en ai pas un cute avec des licornes et des confettis, c’est pas un texte pour t’réchauffer l’coeur ou pour te dire que l’amour ça existe. C’est un texte qui m’sort des tripes, que j’ai l’goût d’crier haut et fort en crachant par terre, mais en même temps, c’est aussi un texte que j’ai l’goût d’garder juste pour moi et d’brûler pour pas faire de chicane. Alors voilà, j’saute un peu dans l’vide les yeux fermés et j’hurle en tombant…

J’avais trois ans quand j’ai vu ton pénis. Continue reading

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,034 other followers