Qu’on s’dise les vraies affaires !

Aime_Aime-pasIllustration • Mika – Marjolaine Gagnon

J’aime être entouré de monde, rencontrer plein de gens, socialiser, jaser, rire, danser à l’Abreuvoir, jouer aux cartes à la Trinquette, manger au Glen
J’n’aime pas me faire donner des becs sur les joues par quelqu’un qui, au courant de la soirée, tousse sa vie comme s’il allait s’cracher un poumon et que j’peux m’imaginer la grosseur et la texture d’la morve qu’il vient de renifler au son qu’il a fait. Merci, j’veux maintenant me désinfecter la face jusque dans les yeux et l’air que j’ai déjà respiré, tsé l’air qui est déjà dans mes poumons ! Fuck you ! J’avais pas envie d’être malade dans 2 jours !

J’aime faire un pet qui fait tellement de bien et de bruit que je relâche un « ahhhhhhh » en levant une fesse d’un côté pour laisser passer toute sa splendeur et son odeur.
J’n’aime pas quand quelqu’un arrive pendant ce spectacle sonore et olfactif.
J’m’écoeure moi-même.
N.B. Si j’pète devant toi, tu fais parti de mon top 5 de personnes préférées dans le monde entier. Prends pas ça pour acquis.

J’aime prendre le temps de bien enlever mes crottes de yeux le matin. Mes yeux sont crottes free.
J’n’aime pas dormir à côté de quelqu’un qui se réveille avant que j’aie enlevé mes crottes de yeux.

J’aime la chaleur, l’été, le soleil, les fenêtres de char baissées, le beach volley-ball, les terrasses, les feux de camp, les étoiles filantes…
J’n’aime pas payer 100 $ pour mon Hydro. Mon compromis : j’garde ça à 17 degrés Celsius ici l’hiver, tu t’mettras un coton ouaté et des pantoufles en dessous de 5 couvertes pour écouter la télé, pas question que j’monte ça d’un seul degré ! Sauf si tu t’appelles Lili et qu’t’as 6 mois !

J’aime chanter à tue-tête, en char, dans la douche, en travaillant…
J’n’aime pas quand quelqu’un m’en empêche en me parlant ou en baissant le son. Ta yeule ! T’as pas compris qu’c’était ma toune !

J’aime prendre un café sur mon balcon l’été.
J’n’aime pas quand le voisin me fixe en fumant sa cigarette sur son divan d’balcon. J’habite dans l’ghetto…

J’aime recevoir du monde chez moi, pour déjeuner, dîner, souper, écouter un film, parler en s’asseyant sur le comptoir dans la cuisine…
J’n’aime pas quand j’ai omis de jeter la boîte de suppositoires oubliée sur le comptoir de la salle de bain parce que j’ai un début d’amygdalite.

J’aime lire différents articles sur différentes opinions sur différents sujets. Je suis curieuse de voir qui partage quoi comme réflexion, comme lecture…
J’n’aime pas tomber sur un article comme « 20 raisons de sortir avec une femme tatouée » ou « 25 positions qui vous feront atteindre le 7ème ciel »… sérieux ?! Les moutons ont vraiment besoin d’une liste d’énumération pour leur dicter ce qu’ils doivent faire, comment ils doivent le faire et ce qu’ils doivent aimer ?!

J’aime aller faire mon épicerie en plein milieu du jour, en plein milieu de la semaine. C’est tranquille, j’relaxe.
J’n’aime pas quand j’me stationne et que j’arrive face à face avec un panier d’épicerie laissé à l’abandon dans le beau milieu du 200 mètres carrés d’asphalte. À quel point peux-tu être aussi paresseux dans vie que t’as pas été capable d’aller porter ton foutu panier dans le tempo à paniers à 10 mètres de ton criss de char ?!

J’aime débattre sur des points de vue, des opinions, des idées…
J’n’aime pas quand quelqu’un fini son argument par « en tout cas… » Fuck off !!! Ça fait une heure qu’on s’obstine, c’est clair que t’as plus de vocabulaire que ça ! Force-toi un peu ! Tu fais honte à ton intelligence lexicologique !

J’aime faire à manger et manger. Une amoureuse du plaisir d’agencer des saveurs, des textures, des odeurs et des couleurs pour que ça goûte bon… vachement bon dans yeule !!!
J’n’aime pas essayer un nouveau resto et sentir que j’me fais fourrer solidement… payer s’te prix là pour s’te bouffe là juste parce que t’es un poète dans la description culinaire en disant « Juliennes de pommes de terre croustillantes garnies de succulent cheddar caillé frais et de son coulis de volaille ». D’la poutine criss ! D’la POU-TI-NE ! À moins d’avoir du foie gras, du canard confit ou de l’Emmental, perds pas ton temps avec tes mots, c’est une poutine dude félibre !

J’aime écrire, j’aime la langue française, son vocabulaire, ses tournures de phrases, ses subtilités, ses nuances, sa complexité et son charisme…
J’n’aime pas constater le manque d’effort flagrant des gens à se relire et corriger ses fautes et non photes, fotes ni fôtte. Si on veut garder la richesse de notre culture, peut-on s’il-vous-plaît s’appliquer à la maintenir propre. Comme Martin Matte a dit « [Non c’est pas compliqué] Moi j’ai des trucs, la “foi”, croire, c’est souvent vide, c’est souvent pas vrai, donc y’a rien après. Tandis que la “fois”, comme une fois “s”, comme le “foie” “e”, féminin, l’autre c’est pluriel, c’est le contraire comme la “voix” “x”, sauf la “voie” “e”, le chemin, that’s it la. » Dans le PIRE des cas, le genre de cas où tu fais un numéro deux et qu’il n’y a plus de papier de toilette ni de Kleenex et que tu prends la débarbouillette sur le bord du lavabo, dans ce genre de cas là seulement, il y a un auto-correcteur dans ton téléphone !

Merci, bonsoir.

Advertisements

About steftokyo

Profile picture by Ella Photography - http://ellaphotography.ca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,032 other followers

%d bloggers like this: