Ataxie d’marde !

cervelet
T’as une belle vie… pigiste, femme, mère, amie… Tout va bien, tu n’manques de rien.

Et d’un seul coup, VLANG !

Du jour au lendemain, ton cervelet arrête de fonctionner. Tsé la p’tite boule de cerveau dans le haut d’ton cou… Cette boule-là démissionne sans donner de préavis. On la prend trop pour acquise cette petite structure encéphale là. On oublie qu’elle existe et qu’elle est responsable de pas mal de choses. Avoir su, on y’aurait donné une augmentation ben avant !

Mais c’est ça qu’yé criss, parce que même petit, il faisait une job super importante. C’était ton contrôleur, ton contremaître de tes fonctions motrices. Et qui dit motrice dit aussi synchronisation, bouger, marcher, parler, mâcher, se gratter l’nez, se mettre à genoux pour attacher les lacets du p’tit… Tout ça c’est fini, tu peux pu faire ça. Oublie l’projet.

Ça fait que t’essaies de faire apprendre à ton cerveau ce que son p’tit cousin faisait… les trucs instinctifs que t’avais même pas besoin de penser à faire. C’est long, tu persistes, tu continues, tu ne te décourages pas…

Ça t’as pris 3 ans pour réussir à reprendre une fourchette tu seule. Plus de 1 000 fucking jours pour prendre une fourchette !

Ensuite c’était d’être capable de boire. T’es rendue autonome pour boire, mais dans un verre de plastique avec une paille et un couvercle, mais au moins, t’es capable tu seule.

T’es forte en criss. La plus forte que j’connaisse.

Et moi qui me plains d’une ampoule au pied. Merde qu’on prend tout pour acquis !

J’te comprends quand t’avoue qu’ça ferait longtemps que tu serais partie dans un autre monde si t’étais capable de le faire. Même décider de ton sort tu peux pas.

Tes bonheurs sont rendus éphémères, petits, minuscules… Ça m’arrache le coeur de penser à comment tu vis… fuck you Ataxie, c’est chien en criss c’que tu fais vivre à tes victimes !

J’aimerais pouvoir te dire de pas lâcher, de continuer à croire que l’avenir goûte meilleur, qu’il faut garder espoir… Mais j’me crois pas quand j’y pense. Faut pas s’mentir, c’est pas facile c’que tu vis depuis 20 ans. En fait, j’aimerais pouvoir te faire oublier ton mal une fois, deux fois, à chaque jour… pour toujours…

J’sais pas pourquoi tu vis ça, j’comprends pas pourquoi la vie t’amène cette épreuve-là. Mais j’ai quand même envie de te dire que t’es la femme la plus admirable que je connaisse.

T’es forte parce que malgré tout, t’es toujours de bonne humeur quand j’te vois.

T’es forte parce que t’as créé un site pour aider les autres dans la même situation qu’toi. T’as un don de soi hors du commun.

T’es forte parce que t’as un sens de l’humour incroyable.

T’es forte parce que t’as une joie de vivre qui nous fait nous sentir coupable de pas l’apprécier plus que ça la vie.

T’es forte parce que tu t’entêtes à toujours essayer d’être capable de l’faire tu seule.

T’es forte parce que tu crées des jeux pour t’occuper.

T’es forte parce que toi tu sais c’est quoi apprécier les petites choses de la vie.

C’est fuckin pas juste.

T’es forte.

 

 

 

Advertisements

About steftokyo

Profile picture by Ella Photography - http://ellaphotography.ca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,032 other followers

%d bloggers like this: