J’suis cheap quand vient l’temps d’mes bobettes

buttL’autre jour, moins-nouveau-mais-toujours-tout-beau-homme-extraordinaire-dans-ma-vie et moi étions dans l’coin du magasin entrepôt à sous-vêtements que j’vais toujours. Et vu que ma garde-robe de dessous féminin date du temps de la première émission de 3600 secondes d’extase (you’re funny Marc), j’ai pensé qu’y’était peut-être temps que j’renouvèle un brin. Parenthèse, oui je sais qu’les soutiens-gorge devraient être renouvelés aux 6 mois et que 80 % des femmes ne connaissent pas leur grandeur, bla bla bla. I know. J’ai travaillé comme assistante-gérante dans une de ces boutiques où ils vendent ça, des bras. Ferme la parenthèse.

Ça fait que chéri a fait allez le clignotant du char à droite et on s’est garé devant les grandes vitres qui affichaient des doubles D géants. (Tsé question de pas s’sentir complexé…)

Quand j’magasine des nouveaux soutien-totons, j’fais toujours la même chose. J’passe devant les nouveautés, les maillots d’bain et les pyj sans m’arrêter. Pas besoin d’ça. Trop cher anyway. Et j’me dirige vers la section « SOLDE » écrit sur 50 millions d’pancartes rouge tapissées tellement partout pour que même quand t’as les yeux fermés, t’es vois encore.

Et puis c’est là qu’le fun commence…

Ah yé beau c’modèle-là… Voyons voir si y’ont ma grandeur… 

Nope… pas d’chance. Zut. 

Ah lui alors, yé cute… 

Nope… non plus. Bon… 

Lui… ?! (Pensais-je en regardant chéri avec la bouche qui s’fait une gymnastique pour essayer d’imiter un point d’interrogation d’face en lui montrant timidement ledit troisième choix…)

Fuck. Pas ma grandeur. 

Non mais là bazouèle ! C’est quoi, toutes les filles aux minis-seins sont passées avant moi ?! (Découragement # 1)

Ah oui, parce que j’m’assume très bien, j’ai des seins magiques. Quand j’lève les bras, y disparaissent ! Taddam !!! Quand j’porte un top de sport, j’ai plus de bedaine que d’seins !

34A, mais pas n’importe quel 34A ! Parce que règle général j’flotte dedans ! Non pire que ça, j’capable de transporter ma sacoche au complet là-dedans ! Lypsyl, cellulaire, gomme, clés, argent… Techniquement c’est du AA qui m’faudrait (pas des batteries, les boys, on parle de boules ici, focus !) mais y’a jamais ça dans les entrepôts. Et le seul 34A qui m’fait c’est au magasin dans lequel j’me trouve présentement et présentement ça l’air qu’ya pu ma grandeur dans les modèles qui m’font ! Oui oui messieurs, le modèle est aussi un facteur de décision et dans mon cas, de problème… Les styles “balconnet” j’oublies ça ! J’ai l’air d’une joueuse de football avec des épaules plus large que Georges St-Pierre ! Fak déjà là, y’a la moitié du mur que j’prends pas la peine de r’garder. ET EN PLUS on dirait que les designers de soutiens-gorge ont pitié des filles qui portent le A parce qu’elles sont toutes paddées ! Mais paddées mes amis ! C’est impossible que j’me noies avec ça su’l dos ! Ça fait que what you see is not what you get ! Quand tu m’accroches, j’m’en rends pas compte, c’est mon pad que t’accroches !

Donc sur un mur de soutiens-gorge en SOLDE qui contient plus d’une vingtaine de modèles différents et divisé en sous-catégorie de couleur… genre le modèle A en noir, en blanc, en beige matante et en rose… ça donne give or take 80 p’tits crochets de métal qui présentent ces morceaux d’tissus tant aimé des messieurs. Et là dedans, j’ai fini par être capable d’en trouver 4 de ma grandeur… 4. Sérieux. 4. Ça représente 5 % du mur ! (Découragement # 2)

Mais attendez, la péripétie ne s’arrête pas là ! Ben beau des avoir trouvés, mais faut les essayer ces p’tits bijoux là !

Après m’être fait accueillir/pointer-du-doigt-la-cabine-libre par une jeune adulte diplômée du secondaire en recherche de sa quête identitaire et amoureuse qui ressent un énorme besoin de vider son sac à parole à sa collègue au lieu de m’regarder dans les yeux et d’me sourire… (découragement # 3) j’me dévêtis en espérant qu’au moins le 5 % du mur me fera à 100 % ! (hahahaha ok, vraiment poche comme jeu d’mots, mais elle était trop facile !)

Devinez combien de soutien-gorge se sont vu remporter victorieusement le prix d’appartenir à ma personne propre ?!

Un.

Dans tout le foutu mur en SOLDE, y’en a juste 1 qui m’faisait assez bien pour que je veuilles bien le procurer.

Faites-vous en pas, j’vous entends m’crier à tue-tête : « Mais Stef, pourquoi t’as pas laissez faire le mur en solde et t’as pas cherché dans les autres sections du magasin ? »

J’vous voyais v’nir tsé, j’pas née d’hier !

Simplement parce que quand vient l’temps d’me procurer des caches-parties-intimes, j’suis cheap. Je déteste et refuse de m’acheter une brassière à 50 piastres ou des bobettes à 20 piastres ! No way ! Mes bobettes = 5 pour 28 $ et mes brassières = 10 $ or less ! Et j’les tough jusqu’à temps qu’y’ont des trous dedans. Literally.

Et mon chum fait avec, y’a pas l’air de s’plaindre. C’pour ça qu’je l’aime !

Ça fait qu’c’est ça ! La morale de l’histoire : j’aime pas payer cher pour mes bobettes et j’ai des seins magiques !

Advertisements

About steftokyo

Profile picture by Ella Photography - http://ellaphotography.ca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 3,032 other followers

%d bloggers like this: